Le BPO ou l’externalisation des processus métiers

Le BPO ou l’externalisation des processus métiers

Le BPO consiste à confier à un prestataire certains processus métiers de l’entreprise, comme par exemple, les achats, la comptabilité, la finance, l’édition de courriers de gestion… Cela implique une relation de proximité entre le spécialiste et le client. Ce n’est pas une nouveauté. Mais contrairement à une sous-traitance classique, le prestataire prend en charge l’intégralité d’un process métier. Les avancées technologiques ont permis aux entreprises de sous-traiter un plus grand nombre de process et de soulager l’entreprise de toute activité non stratégique. Au départ, ce genre de pratique était le privilège de grandes entreprises, comme Coca-Cola, avec l’externalisation de sa Supply Chain pour lui permettre de se concentrer sur le marketing, qui lui est stratégique.

Les risques liés à l’externalisation…

  • Le changement de prestataire peut se révéler très couteux pour l’entreprise
  • Un risque relatif est pris par les entreprises de laisser partir certaines compétences à l’extérieur jusqu’à ce que le prestataire constitue une menace en retour
  • Certains risques peuvent être pris à cause de l’impréparation : l’activité doit être structurée, documentée et accompagnée d’une métrique détaillant la performance de chaque acteur.

…mais les avantages sont nombreux et non négligeables 

  • Le premier est de nature économique: en délocalisant des actions complexes, on assure un gain de temps et d’argent. Le BPO permet de se séparer d’actifs du bilan dont la rentabilité est inférieure à la rentabilité moyenne des autres opérations effectuées par l’entreprise.
  • Une amélioration de la qualité : l’entreprise bénéficie de conseils d’experts; les professionnels, qualifiés, fournissent un service optimal pour assurer la bonne exécution des processus confiés.
  • En enlevant ce poids administratif, l’entreprise est alors plus flexible et peut améliorer sa performance. Par opposition à une sous-traitance classique, il signifie généralement qu’un certain degré de risque est transféré à la société qui met en place le BPO. La conduite de changement et la mise en place d’un nouveau business modèle est alors favorisé.

Cependant, il ne faut pas que l’entreprise se détourne du BPO dans un excès de conservatisme sécuritaire. Le BPO est à la portée de toutes les entreprises quelque soit leur taille, leur secteur d’activité, leur emplacement géographique…

PARAGON aide de nombreuses entreprises à utiliser le BPO afin de favoriser la haute performance, pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter.

Sources :

http://www.journaldunet.com/solutions/0406/040628_bpo.shtml

http://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/bpo-les-habits-neufs-de-l-externalisation_1386237.html

 

http://www.revue-banque.fr/management-fonctions-supports/article/quels-sont-les-risques-lies-externalisation